feuille contact du 6 aout

13 août 2017

RECEVOIR « CONTACT » PAR INTERNET
Ecrire : à paroisse-orange@levauclusien.fr
en indiquant votre adresse et en signalant : « Je désire recevoir Contact par internet. »
Permanence paroissiale à Orange ouverte du lundi au samedi de 10 h à 11 h 45 :
au 18, rue du Renoyer. Tel. 04.90.34.15.07
Site de la paroisse de Caderousse : www.caderousse.paroisse84.fr
Site de la Paroisse d’Orange : https://sites.google.com/site/paroissedorange/home
Permanence du Secours Catholique : lundi et jeudi de 14h à 16h 30 5, rue Capty à Orange. Tél. : 04.90.34.64.41
Agenda paroissial
Samedi 5 août : 11h, à Saint-Florent Baptème de Lola Cazé
11h00 : Messe à la Résidence médicalisée de Caderousse.
15h30, mariage à Notre-Dame de Radian-Larienta Patranoïu et Ana-Maria Pitesti.
17h mariage à Notre-Dame de Guillaume Benchouka et Hélène Jaume.
17h mariage à Saint-Florent de Florent Arnoux et Kimberley Wright.
18h30, messe à Saint-Florent.Int : Action de Grâces. Défunts : famille Daspet, Jean-Claude Andrieu et Marc Espiart.
Dimanche 6 août : 19e dimanche ordinaire A.
A 9h, messe tridentine à l’Hôtel-Dieu (Fête de la Transfiguration).
9h00, Messe à Fourchesvieilles. Int. défunts famille Ferron et Jackie Deguigné.
10h30, messe à Notre Dame. Messe d’action de grâces. Défunt : Marie Tinh.
Baptême à Notre-Dame de Hugo Faton
11h : Messe à Caderousse.
Baptême à Caderousse d’Elsa Ricou.
Lundi 7 août : 8h30, Messe à Saint-Florent.
17h30, chapelet à l’église de Caderousse.
Mardi 8 août : 8h30, Messe à Saint-Florent, suivie de l’Adoration eucharistique.
Réunion du goupe « Rencontres-Echanges-Prières » chez Fernand le Mouëllic à 14h.
Mercredi 9 août : 8h30, Messe à Saint-Florent.
Jeudi 10 août : 8h30, messe à Saint-Florent. Int. Robert Dumas, Francis Nicolas et- ses parents.
Vendredi 11 août : 8h30, messe à Saint-Florent.
10h30, messe à la résidence médicalisée de Raoul Rose.
Samedi 12 août : 9h30, baptêmes à Saint-Florent de Valentin et Hugo Mercie et Hugo Timahieu.
11h, à Saint-Florent, baptême de Mila Haidar.
11h, à Caderousse, baptême de Florian Guérin.
15h30, à Caderousse, mariage de Pierre Curi et Céline Tramier.
15h30, à Notre-Dame, mariage d’Eric Coulle et Nathalie Bon.
18h30, messe à Saint-Florent.
Int : Action de grâces. Défunts : Georges Bénistant, Odette Picard et famille Loin.
Dimanche 13 août : 20e dimanche ordinaire A.
A 9h, messe tridentine à l’Hôtel-Dieu (dixième dimanche après la Pentecôte).
9h00, Messe à Fourchesvieilles. Int. :Famille Lavigne-Jehan..
10h30, messe à Notre Dame. Int : Yolande Richard.
11h : Messe à Caderousse.Int : Paulette Durand-Lanest.-**.
Obsèques du lundi 31 juillet au vendredi 4 août
Monique Camps, Jean Reboul, Laura Barnoin, Jean Podeva, Michel Latard
Les messes de l’Assomption ont le même horaire qu’un dimanche. Seule modification : la messe anticipée (lundi 14 août) de 18h30 a lieu à Gabet. Il y aura à Saint-Florent, à 8h30, seulement la messe du jour.
Don du sang
Mardi 8 et mercredi 9 août de 15h à 20h à la salle des Fêtes Alphonse Daudet
L’hospitalité Notre-Dame de Lourdes manque d’hospitaliers
pour accompagner les malades du 22 au 27 août.
Joindre sur : www.hospitalité-avignon.org
N°865
Dimanche 6 août 2017
Dimanche 16 novembre 2014
Secteur interparoissial d’Orange et Caderousse
Homélie du dimanche 30 juillet 2017
Cette parabole du trésor et de la perle fait partie des paraboles heureuses ; car, il y a des paraboles sévères. Et j’aime l’utiliser dans la préparation au mariage ou même comme texte dans la célébration. L’interprétation va alors de soi : Luc, que Stéphanie a choisi pour époux, est le trésor et Stéphanie, que Luc a choisie pour épouse, est la perle. Et, bien sûr, cela plaît beaucoup à Luc et à Stéphanie ! Mais, cette parabole du trésor et de la perle est, en fait, de grande portée. Elle concerne la foi.
L’homme qui a trouvé le trésor dans le champ - on ne sait comment, on a même l’impression que c’est par hasard, par chance, l’homme qui a trouvé le trésor vend tout ce qu’il possède pour posséder le champ et le trésor. Et de même le marchand de perles. Il vend toutes les perles qu’il a déjà acquises pour se procurer la perle de grande valeur. Ainsi une seule chose vaut plus que toutes les autres réunies et l’on est capable d’échanger tout contre une seule chose, qui est unique et décisive.
J’avais vingt ans, j’étais étudiant en philosophie. C’était juste après mai 68. Le marxisme était alors triomphant. Dans un tel contexte, ma foi de jeune adulte était fortement agressée. Cependant, un jour de vacances, j’étais sur la plage et avec la main je jouais à faire couler le sable. Je prenais le sable à pleine main et je le laissais couler jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien. J’ai fait cela plusieurs fois. Jusqu’au moment où j’ai fermé la main pour que plus rien ne coule.
En fait, je méditais sur la foi. Je sentais que peu à peu elle s’écoulait de mon coeur, doucement, comme le sable, grain à grain et si j’allais jusqu’au bout il n’y aurait bientôt plus rien. Mais, dans ce moment-là j’ai décidé que non, que je ne laisserai pas la foi quitter ma vie. J’étais porté par cette intuition très forte, que la foi est un trésor inestimable que je n’étais plus à même d’estimer, mais dont j’ai compris alors l’importance décisive. Ce fut un retournement. A partir de ce jour, la foi s’est raffermie en moi. Et quelques années plus tard j’entrais au séminaire.
Beaucoup de jeunes gens perdent la foi. Enfants et jeunes adolescents, ils ont, souvent avec ferveur, fait leur Première Communion et leur Profession de foi, voire leur Confirmation, et puis la foi s’est perdue. Pas du jour au lendemain, mais elle s’est écoulée de leur vie comme le sable de ma main.
Frères et soeurs, cette perte de la foi est grave ! Et le plus grave est qu’on ne perçoit pas la gravité de cette perte. Car, on vit bien sans la foi. Il semble même qu’on est libéré d’un fardeau ou d’un carcan. La perte de la foi fait tomber maintes obligations. Le dimanche je peux rester sous la couette, plus besoin d’aller à la messe - même si elle est à 11heures du matin ! Mais, si l’on s’assoit et que l’on réfléchit, si l’on calcule la perte et le profit, sans doute l’évaluation va-t-elle changer de sens !
La perte de la foi n’est pas la perte de toutes les valeurs. Ce n’est pas parce qu’on perd la foi que l’on n’est plus capable de compassion et d’entraide. Des incroyants le font mieux que nous. Mais, quand je perds la foi, je suis livré à mes seules forces et l’horizon de la vie se limite à ce que je peux en percevoir par moi-même. Et cela affecte toutes mes relations humaines.
La foi ouvre la vie vers l’avant et vers le haut. Elle ouvre aussi la vie vers le profond. Le coeur qui croit est un coeur large et ouvert, accueillant et bienveillant. C’est un coeur qui va chanter Dieu et un coeur qui va écouter son frère.
C’est là, frères et soeurs, que nous, les gentils pratiquants, nous sommes interpellés. Le pire des contre-témoignages est la mesquinerie, la pusillanimité. Et je dois vous dire que lorsque je vois un chrétien s’enfermer dans des choses dérisoires cela me perturbe bien plus que l’incroyance, même agressive, de certains. Comment peut-on être mesquin, ratatiné comme une vieille pomme, quand on croit au Créateur, quand on proclame que par sa mort sur la croix le Fils de Dieu sauve l’humanité, comment être mesquin quand on proclame la Résurrection du Christ qui annonce le renouvellement de toute la création ?
Frères et soeurs, nous avons trouvé le trésor dans le champ, nous avons découvert la perle de grande valeur, n’enfermons pas le trésor dans un coffre-fort, ne cachons pas la perle au fond d’un placard, mais faisons fructifier le trésor et donnons à la perle de briller de toute sa splendeur. Que notre foi manifeste la grandeur de la foi !
Père Régis Doumas, curé d’Orange et de Caderousse