feuille contact du 20 novembre

12 novembre 2016

RECEVOIR « CONTACT » PAR INTERNET

Ecrire : à paroisse-orange@levauclusien.fr

en indiquant votre adresse et en signalant : « Je désire recevoir Contact par internet. »

Permanence paroissiale à Orange ouverte du lundi au samedi de 10 h à 11 h 45 :

au 18, rue du Renoyer. Tel. 04.90.34.15.07

Adresses électroniques : paroisse-orange@levauclusien.fr cate.primaire@wanadoo.fr aumonerie.orange@orange.fr

Site de la paroisse de Caderousse : http://caderousse-paroisse-catholique.asso-web.com/

Site de la Paroisse d’Orange : https://sites.google.com/site/paroissedorange/home

Permanence du Secours Catholique : lundi et jeudi de 14h à 16h 30 5, rue Capty à Orange. Tél. : 04.90.34.64.41

Edito : (Le vrai) Dieu n’est pas « normal » !

Dans un éditorial récent j’ai parlé de religion « normale ». Tout le monde n’a pas bien compris ce qui est dit dans ce texte. A vrai dire, le propos était fortement dialectique. Je reviens donc sur le sujet.

Le grand philosophe allemand de la fin du XVIII° siècle, Emmanuel Kant, est connu pour sa célèbre Critique de la Raison pure, l’un des textes les plus difficiles de toute la littérature philosophique. Mais il a rédigé un texte bien moins connu et bien plus facile : La religion dans les limites de la simple raison. C’est de ce texte que je tiens ma notion de religion « normale ».

Une religion « normale », c’est une religion sans profondeur et sans mystère. C’est une religion qui n’a pas même besoin d’un acte de foi - car, la foi c’est croire des choses incroyables ! Croire qu’il existe un Dieu créateur et qui s’occupe de ses créatures, en particulier en leur imposant une loi, qui permettra de juger les bons et les méchants, ce n’est pas vraiment un acte de foi, c’est tout simplement « rationnel » ou « raisonnable » et comme dit Kant, « dans les limites de la simple raison ».

A l’inverse, avec le christianisme, toutes les limites de la raison explosent : la Trinité, l’Incarnation, la Rédemption, l’Eucharistie peuvent s’exprimer en des termes que la raison utilise, mais le mystère qui s’y exprime dépasse entièrement les capacités humaines, celles de la « simple raison ». Il faut relire saint Paul : Où est le sage ? Où est le raisonneur de ce siècle ? Dieu n’a t-il pas rendu folle la sagesse de ce monde ? En effet, puisque le monde, par le moyen de la sagesse n’a pas reconnu Dieu dans la sagesse de Dieu, c’est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient. Les Juifs demandent des miracles et les Grecs recherchent la sagesse, mais nous nous prêchons un messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les païens ! (1Co1, 20-23).

La logique du Dieu « normal », celui de la religion dans les limites de la simple raison, est celle de la loi. Quand on s’en tient au permis et au défendu, ce qui est platement raisonnable, on est dans la loi et seulement dans la loi. Sans doute la miséricorde peut être, alors, comme une ponceuse qui rabote les angles, mais ça ne va pas plus loin. Mais, quand, selon les termes de saint Paul, il s’agit du Dieu « fou », qui est le contraire du Dieu « normal », Dieu est lui-même miséricorde. Et il faut écrire : « Miséricorde » !

A vrai dire, la loi peut devenir folle et rendre fou. Quand la religion sur-investit les réalités les plus extérieures, le vestimentaire et l’alimentaire, elle se dégrade et devient intolérante, ennemie de l’homme. Nous les chrétiens nous ne sommes pas de la religion de la loi, mais de la Miséricorde. Il y aura eu une « année de la miséricorde », il n’y aura pas d’année de la loi ! Sans doute la loi n’est pas absente du christianisme, mais elle est subordonnée à la miséricorde.

Nos contemporains, marqués par le rationalisme scientifique, accuseront le christianisme d’être irrationnel. Cette accusation est notre gloire ! Car, notre foi nous fait confesser un Dieu fou, fou d’amour pour l’homme, et qui, à cause de cet amour, est un Dieu qui s’incarne et qui est crucifié, un Dieu qui se fait corps et nourriture, un Dieu qui humecte ma vie par le baptême et me rend digne de la résurrection par l’Eucharistie. Oui, le Dieu chrétien brise la normalité de la récompense et de la punition et il est Sauveur !

Je l’ai dit et redit : nous devons rencontrer les musulmans, avoir des relations de fraternité avec eux, mais plus nous ferons cela plus nous comprendrons à quel point nos deux religions sont différentes. Car, il y a bien un Dieu « normal », celui de la Loi, et un Dieu « fou », celui de la Miséricorde, un Dieu solitaire et un Dieu trinitaire, un Dieu qui reste dans son ciel et un Dieu qui s’incarne, un Dieu dissemblable de l’homme et un Dieu qui crée l’homme à sa ressemblance, un Dieu qui reste le Très-Haut et un Dieu qui s’abaisse jusqu’à mourir « et « mourir sur une croix », un Dieu qui ignore la mort et un Dieu qui ressuscite, un Dieu qui fait jeûner et un Dieu qui nourrit de son corps et de son sang …

Père Régis Doumas, curé d’Orange et de Caderousse

Agenda paroissial

Samedi 19 novembre : BEATIFICATION DU PERE MARIE EUGENE.

10h30 : Chapelet à l’Hôtel Dieu.

18h, messe à Saint-Florent. Int. Georges Ferry.

Dimanche 20 novembre : Christ-Roi..

9h messe à Fourchesvieilles. Int. famille Lavigne-Jehan, Delphine Bevo, Joseph et Pauline Tamby, Jean-Baptiste Bultez.

9h messe à l’Hôtel-Dieu. 24e dimanche après Pentecôte.

10h30, messe à la Cathédrale. COLLECTE DU SECOURS CATHOLIQUE. Sainte-Cécile et Associations patriotiques.

Int. Robert Nicolas, Jean Micolet et Famille de Julien Micolet - Vivante : Maguy.

Baptême d’Enzo Lassia à la cathédrale.

11h, messe à Caderousse.

Lundi 21 novembre : 8h30, messe à Saint-Florent.

Mardi 22 novembre : 8h30, messe à Saint-Florent suivie de l’Adoration eucharistique. Int. Thierry Guintrandy.

19h-20h, à la Nativité, Atelier Objets décoratifs par les sœurs carmélites.

20h15-21h30, à la Nativité, Atelier Expression Musicale, animé par Madie Zimmermann.

Mercredi 23 novembre : 8h30 messe à Saint-Florent. 17h00 : Messe Sacré Cœur.

Jeudi 24 novembre : Messe à 7h à l’oratoire de Saint-Florent. Messe à 8h30 à Saint-Florent.

Vendredi 25 novembre : messe à 8h30 à Saint-Florent. Int. Jean Reilles et famille Roche.

15h30, chapelet à l’oratoire Saint-Florent.

Samedi 26 novembre : Pas de chapelet à l’Hôtel Dieu.

11h messe à la résidence médicalisée de la Deymarde.

18h, messe à Saint-Florent. Int. Joseph et Pauline Tamby, abbé Michel Boy.

20h30 à la chapelle de l’Hôtel-Dieu, veillée de prière pour la sauvegarde de la vie.

Dimanche 27 novembre : 1er dimanche de l’Avent (Année A).

9h messe à Fourchesvieilles. Famille Bonnefoy-Bourgeois et Paul et Joseph Deguigné.

9h messe à l’Hôtel-Dieu. 1er dimanche de l’Avent.

10h30, messe à la Cathédrale. Int. Thierry Gaintrandy. Jean Micolet et famille de Julien Micolet – Vivante : Maggy

11h, messe à Caderousse.

Obsèques du lundi 14 novembre au vendredi 18 novembre

Lucien Dupeyre, Suzanne Durand, Micheline Muzy, Edouard Murcia, André Gaillard,

Joséphine Marchand, Mireille Fabi, Yvette Rey, Huguette Nimal

Samedi 26 novembre, 15h, à Camaret, salle du cinéma de l’espace Roussière conférence de Jean-Claude Marlot, diacre, aumônier des hospitaliers de Lourdes sur le message de Lourdes et les apparitions de Marie à Bernadette. Titre : « Le rocher, la boue, la source ».

Eveil à la foi : enfants de 5 ans jusqu’au CE1. Inscription auprès du Père Damian ou à la Permanence.

Jeudi 8 décembre,18h,

Rassemblement sur la colline Saint-Eutrope au pied de la statue de la Vierge.

Distribution des cierges et départ de la procession vers la cathédrale.

A 19h messe de l’Immaculée Conception dans la cathédrale.

A la sortie de la messe vin chaud offert par les Equipes Notre-Dame.

NB. Dès 18h30, accueil dans la cathédrale pour ceux qui ne peuvent pas faire la procession.

Venons nombreux et entraînons d’autres orangeois !

Après des études de théologie à Montpellier et Paris, j’ai commencé par une suffragance d’une année dans le Piémont des Cévennes à Tornac-Lézan, à côté d’Anduze. C’est là qu’est né Etienne, notre premier garçon. J’ai effectué mon proposat et début de ministère à Saint-Etienne dans la Loire et plus particulièrement sur toute la dissémination du Forez autour de Monbrison. Thibault, Emilien et Adèle sont nés en pays stéphanois. Nous sommes partis ensuite en Basse Normandie dans la Manche où j’ai occupé pendant trois années un poste de chargé de mission du Conseil national au service catéchétique. En 2003 nous retrouvons les Cévennes et je retourne au ministère paroissial en occupant le Poste du Haut-Vidourle autour de Saint Hippolyte du Fort. En 2009, j’ai été appelée à exercer la fonction de président du Conseil régional en Cévennnes-Languedoc-Roussillon. Ce que je fis durant deux mandats. Aujourd’hui je retrouve avec grand plaisir le ministère paroissial à Orange.