feuille contact du 16 octobre

4 novembre 2016

du 16 octobre

RECEVOIR « CONTACT » PAR INTERNET

Ecrire : à paroisse-orange@levauclusien.fr

en indiquant votre adresse et en signalant : « Je désire recevoir Contact par internet. »

Permanence paroissiale à Orange ouverte du lundi au samedi de 10 h à 11 h 45 :

au 18, rue du Renoyer. Tel. 04.90.34.15.07

Adresses électroniques : paroisse-orange@levauclusien.fr cate.primaire@wanadoo.fr aumonerie.orange@orange.fr

Site de la paroisse de Caderousse : http://caderousse-paroisse-catholique.asso-web.com/

Site de la Paroisse d’Orange : https://sites.google.com/site/paroissedorange/home

Permanence du Secours Catholique : lundi et jeudi de 14h à 16h 30 5, rue Capty à Orange. Tél. : 04.90.34.64.41

Editorial : homélie pour la messe des nations

La parabole est bien connue, le couple du pharisien et du publicain emblématique. Mais Jésus vise-t-il seulement les pharisiens de soin temps, ces Juifs pieux qui pouvaient, en raison même de leur piété, pmépriser les autres, les non-observants de la Loi ? En fait, nous les disciples de Jésus ne sommes-nous pas, plus encore, concernes ? Je le crains !

Toute l’intuition du Pape Jean XXIII était que l’Eglise avait besoin de s’ouvrir au monde. C’est donc qu’elle était fermée sur elle-même et qu’elle était tombée dans une dénonciation sans discernement et sans charité. Et c’est ainsi que le Pape a voulu un concile sans anathème. Aujourd’hui nous avons fortement tendance à revenir à ces errements. Combien de paroles chrétiennes sont de simples vitupérations contre le monde ? Un monde décrit de manière sommaire comme entièrement négatif. Il semblerait que pour que la lumière que nous portons soit vraie le monde auquel elle est adressée ne doive être qu’obscurité ! A vrai dire ce n’est pas seulement dans l’Eglise que l’on a tendance à tout voir en négatif. Ce qu’on appelle le « déclinisme » affecte l’ensemble de nos contemporains et d’une manière très particulière les français. Nous sommes les champions du monde du pessimisme ! On pourrait multiplier les exemples. Mais je voudrais insister sur l’exigence évangélique et sur le regard de Jésus.

Jésus annonce, il annonce l’évangile, mais il dénonce aussi ! Et ses dénonciations sont très vigoureuses et même virulentes. Mais qui dénonce-t-il ? Et pourquoi ? Jésus ne fait pas une dénonciation globale, de l’humanité en général. Et s’il parle du monde c’est pour dire qu’il vent le sauver. En fait, Jésus dénonce des comportements bien précis. Ce que littéralement il ne supporte pas, c’est ce que les évangiles appellent l’hypocrisie.

L’hypocrisie, ce n’est pas le simple décalage entre la parole et l’action ou entre l’extérieur et l’intérieur. L’hypocrisie, dans l’évangile, c’est exactement le comportement du pharisien. Le pharisien se complaît dans sa justice : « Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne » et c’est cette complaisance envers lui-même qui lui fait mépriser les autres : « Je ne suis pas comme les autres hommes, ils sont voleurs, injustes, adultères … » C’est bien cela qu’il faut relever : le sentiment de sa propre justice est la cause de son mépris de l’autre.

La vérité mérite d’être défendue, tout simplement parce qu’elle est la vérité. Mais il y a une défense de la vérité qui est contraire à la vérité : lorsque cette défense de la vérité devient injustice contre l’autre. C’est là que nous avons à nous examiner. Je vous le dis franchement, j’ai une inquiétude grave sur ce point. Car, soyons en certains, nous serons jugés sur ce que nous disons des autres. Bien sûr cela peut être justifié. Il est juste de dénoncer les idéologies qui justifient l’avortement et l’euthanasie. Il est juste de pointer dans l’islam ce qui peut justifier le terrorisme. Il convient aussi de mettre en cause le pouvoir de l’argent et les atteintes à l’environnement. Si je puis dire, ce ne sont las sujets qui manquent. Mais comment le faisons-nous ? Qu’avons-nous réellement dans le cœur ?

Si nous voulons être fidèles à l’évangile, le contre-modèle est le pharisien et l’enseignement de la parabole est clair : toute complaisance envers soi-même est inévitablement source de malveillance envers autrui. C’est seulement une humilité profonde qui peut nous rendre authentiquement bienveillants. Pour qui suis-je exigeant ? Pour moi-même ou pour autrui ? Qu’est-ce que je dénonce ? Mon péché ou celui de l’autre ?

Frères et sœurs, en ce dimanche missionnaire, où nous donnons leur place à nos frères catholiques venus d’ailleurs, disons-nous que si l’évangile s’est répandu partout dans le monde c’est parce que dans le monde il y avait des hommes et des femmes prêts à l’accueillir, des hommes et des femmes dont le cœur était prêt à s’ouvrir. Quand Jésus parle de la mission, il parle de la moisson. Mission, moisson, ça va ensemble ! Et Jésus souligne que la moisson est abondante.

Rien ne serait pire que des moissonneurs tristes et grincheux. Rien ne serait pire que le refus de voir que l’Esprit travaille notre monde et que dans notre monde, que nous n’avons pas le droit de condamner en bloc, il y a des attentes et des appels et aussi des choses très belles, d’authentiques réussites humaines. Si la mission se conclut dans l’action de grâces, elle commence aussi dans l’action de grâces. Le pharisien est incapable de moissonner !

Agenda paroissial

Samedi 22 octobre : 10h30 : Chapelet à l’Hôtel Dieu.

18h30, messe à Saint-Florent. Int. Maria-Thérésa Castiglioni.

15h, baptême à Caderousse de Pierre Herveux.

Dimanche 23 octobre : 30e dimanche du temps ordinaire.

9h messe à Fourchesvieilles.

9h messe à l’Hôtel-Dieu. Vingtième troisième dimanche après Pentecôte.

10h30, messe à la Cathédrale. Messe des nations en conclusion de la semaine missionnaire.

Int. défunts familles Maimone et Persico. Jean Micolet et famille de Julien Micolet

11h, messe à Caderousse. Int. Paulette Durand-Lanes, Robert Berbiguier et sa famille.

Lundi 24 octobre : 8h30, messe à Saint-Florent.

Int. Innaxio et Matta Nguyen et défunts de leur famille, famille Thérése Maï.

Mardi 25 octobre : 8h30, messe à Saint-Florent, suivie de l’Adoration eucharistique. Int. famille Roche et Thérèse Maï.

Mercredi 26 octobre : messe à 8h30 à Saint Florent. 17h00 : Messe Sacré Cœur.

Jeudi 27 octobre : PAS DE MESSE A 7H à l’oratoire de Saint-Florent.

Messe à 8h30 à Saint-Florent.

Vendredi 28 octobre : messe à 8h30 à Saint-Florent.

15h30, chapelet à l’oratoire Saint-Florent.

20h30, salle paroissiale, assemblée générale de la Soupe de l’amitié.

Samedi 29 octobre : 10h30 : Chapelet à l’Hôtel Dieu.

11h, messe à la Deymarde.

15h30, mariage de Yoann Py et Elodie Lacroix.

18h30, messe à Saint-Florent. Int. Marie-Thérèse Launoy et famillesRollin-Jassey et Daspet-Andrieu.

Dimanche 30 octobre : 31e dimanche du temps ordinaire.

9h messe à Fourchesvieilles. Int. famille Bonnefoy-Bourgeois et Matton-Nury-Nogier.

9h messe à l’Hôtel-Dieu. Vingtième quatrième dimanche après Pentecôte.

10h30, messe à la Cathédrale. 12h baptême de Pierre Garnaud-Dubourdieu.

11h, messe à Caderousse. Int. Henri-Jacques Maurin, Lucienne et Julien Martin.

Obsèques du lundi 17 octobre au vendredi 21 octobre

Daniel Fleurbay, Mireille Pavier, Simone Fenouillet, Marie Acosta, Marie-Louise Maurin.

Les obsèques du Père Hervé d’Anselme ont eu lieu ce vendredi 21 octobre à Sorgues. De très nombreux prêtres l’accompagnaient. Nous avons vécu une très forte fraternité sacerdotale avec lui. Bien sûr la maladie, chronique et dégénérative, a marqué tout son ministère, mais il y avait l’homme, ouvert et joyeux, authentique porteur d’évangile. Les Orangeois prieront pour lui, qui a été à leur service comme vicaire dans les années 1990-1994.

L’année dernière nous avions été interpellés à propos du jour des morts, une simple messe à Saint-Florent sans rien de particulier. De fait, bien des paroisses s’organisent autrement. Par exemple, à Caderousse, on célèbre dans l’église du cimetière et il y a une bénédiction des tombes. Certes, à Orange, cela se fait le jour de Toussaint au Coudoulet et à Saint-Clément, mais nous avons décidé de donner à la célébration du 2 novembre une autre dimension. La messe, maintenue à Saint-Florent, est décalée de 8h30 à 18h30. Les personnes qui le désirent arriveront un peu en avance avec une fleur (une seule) et l’ont composera des bouquets au fond de l’église. Au cours de la procession des offrandes, les bouquets seront apportés avec le pain et le vin. Pendant ce temps seront lus les noms des défunts de l’année. Bien entendu, nous ne pouvons pas lire tous les noms. Nous lirons ceux des personnes que l’on aura inscrites pendant la semaine à la Permanence paroissiale. Il faut donc passer à la Permanence pour donner ces noms.

Pour Toussaint, qui est un mardi, les horaires sont ceux d’un dimanche. Il y aura donc la messe anticipée le lundi soir à Saint-Florent (la messe du matin à 8h30 est maintenue), mais attention ! le changement d’horaire aura eu lieu : 18h au lieu de 18h30. C’est à 16h l’après-midi du 1er novembre que se fait la bénédiction des tombes à Saint-Clément et au Coudoulet.

La rencontre aux Sables qui était annoncée pour le mercredi 26 octobre est décalée au mercredi 8 novembre, même lieu, même heure.

Le film sur le pape François ne passe plus à Avignon. Ciné Forum, ici à Orange, a accepté de le projeter le mardi 8 novembre, à 20h30. Une date à bien noter sur son agenda !