feuille contact du 19 février

18 février 2017

RECEVOIR « CONTACT » PAR INTERNET
Ecrire : à paroisse-orange@levauclusien.fr
en indiquant votre adresse et en signalant : « Je désire recevoir Contact par internet. »
Permanence paroissiale à Orange ouverte du lundi au samedi de 10 h à 11 h 45 :
au 18, rue du Renoyer. Tel. 04.90.34.15.07
Adresses électroniques : paroisse-orange@levauclusien.fr cate.primaire@wanadoo.fr aumonerie.orange@orange.fr
Site de la paroisse de Caderousse : www.caderousse.paroisse84.fr
Site de la Paroisse d’Orange : https://sites.google.com/site/paroissedorange/home
Permanence du Secours Catholique : lundi et jeudi de 14h à 16h 30 5, rue Capty à Orange. Tél. : 04.90.34.64.41
Edito : la Bible n’est pas ce qu’on croit …
Les onze premiers chapitres du livre de la Genèse sont très particuliers. En fait les auteurs bibliques ont travaillé sur des mythes du Proche-Orient ancien et les ont profondément transformés, les modifiant selon les principes de base de la Révélation. Ici ou là demeurent comme des « scories » des textes sources, mais l’oeuvre est impressionnante de profondeur et, on peut le dire, de beauté. On discerne la main de plusieurs auteurs, en particulier celui que les exégètes appellent le « sacerdotal » ; mais il y a des récits d’autres origines, moins facilement identifiables. On trouve dans ces onze premiers chapitres deux récits de la création, bien différents l’un de l’autre, le récit de Caïn et Abel, le récit du déluge (qui fusionnent deux textes, dont l’un est du sacerdotal) et la tour de Babel. Tout cela relié par des généalogies d’époques diverses. Je voudrais dans cet éditorial revenir sur le récit de Caïn et Abel. C’est un texte extraordinaire !
On connaît l’histoire : Caïn, l’aîné, cultive le sol et Abel, le cadet, est berger. Tous les deux font une offrande de leurs produits à Dieu. Or, dit le texte, « le Seigneur tourna son regard vers Abel et son offrande, mais vers Caïn et son offrande il ne le tourna pas. » Rien n’est dit des raisons qu’a Dieu d’agir ainsi. Rien non plus sur les intentions des deux frères. Je crois qu’il faut s’en tenir là : Caïn n’a pas de mauvaises intentions. Simplement Dieu fait ce choix. Et ce choix, par lui-même, n’a pas à être contesté : Dieu est Dieu ! C’est après l’offrande que le coeur de Caïn devient mauvais. C’est bien ce que dit le texte : « Caïn s’en trouva irrité et montra un visage abattu ». Alors, que fait Dieu ? Il ne s’occupe pas d’Abel, il ne le met pas en garde contre son frère. Il va vers Caïn et il l’avertit du danger qui le menace - lui, Caïn ! Il lui dit : « Le péché est accroupi à ta porte (comme une bête sauvage). Il est à l’affût, mais tu dois le dominer. » Caïn n’entend rien et ne répond rien et il tue son frère. L’histoire humaine commence par un fratricide.
De nouveau Dieu vient vers Caïn et lui pose cette question, qui vaut pour tout homme : « Où est ton frère ? » Caïn refuse de répondre : « Suis-le gardien de mon frère ? » Alors Dieu énonce la loi de la terre qui exige la mort du meurtrier : « Sois maudit et chassé loin de cette terre qui a ouvert la bouche pour boire le sang de ton frère, versé par ta main. Tu auras beau cultiver la terre, elle ne produira plus rien pour toi. » Caïn est, alors, bouleversé. Sans doute n’exprime-t-il pas un repentir, mais il dit son désarroi : « Mon châtiment est trop lourd à porter. Je serai un errant, un vagabond sur la terre et le premier venu me tuera. » Cela suffit à Dieu pour faire obstacle à la loi de la terre qui réclame le sang du meurtrier. Il met un signe sur Caïn pour le protéger, « pour le préserver d’être tué par le premier venu qui le trouverait ». Et la fin du texte est très étonnante. Loin d’être un errant et un vagabond sur la terre, Caïn séjourne au pays de Nod, à l’est de l’Eden, un pays merveilleux ! Et il aura un fils, Hénok, le père de Mathusalem.
Le meurtrier sauvé et protégé par Dieu, ce n’est pas ce que l’on a en tête à propos de Caïn ; c’est bien plutôt le vers de Victor Hugo dans la Légende des siècles : « Et l’oeil dans la tombe regardait Caïn ». Il y a donc un double étonnement : celui qui naît de la lecture du texte et celui qui vient du contresens sur le texte biblique. En fait, la compréhension de ce texte de l’Ancien Testament est donnée par Jésus, qui meurt sur la croix. Il est Abel, tué par ses frères, mais son sang, loin de réclamer vengeance, donne le salut. Quant au pays de l’est de l’Eden, ce n’est rien d’autre que la Résurrection. En quelques lignes d’éditorial, on ne peut être que très rapide, mais je pense que cela suffit pour faire toucher du doigt à quel point il est nécessaire non pas seulement de lire la Bible, mais de la relire.
N°841
Dimanche 19 février 2017
Dimanche 16 novembre 2014
Secteur interparoissial d’Orange et Caderousse
Agenda paroissial
Samedi 18 février : 10h30, chapelet à l’Hôtel-Dieu.
18h, messe à Saint-Florent. Int. Jacqueline Laty, Anne-Marie Bonnet, Maurice Becquart.
Action de grâces à Saint Antoine.
Dimanche 19 février : 9h, messe à Fourchesvieilles.
Int. Jacky Deguigné, Catherine Mazzochi, famille Chenivesse-Charbonnel.
9h, messe tridentine à l’Hôtel-Dieu (dimanche de la sexagésime).
10h30, messe à SAINT FLORENT.
Int. Jean et Julien Micolet et leur famille. Famille Nguyen, Joshua. Vivants : Odette Roman et ses enfants.
11h, messe à Caderousse. Int. Paulette Durand-Lanes et Francine Roche
Lundi 20 février : 8h30, à Saint-Florent. Int. Etienne Prost à Petit, Marcelle Brès et Bernard.
Mardi 21 février : 8h30, messe à Saint Florent. Int. Jacqueline Collin.
13h30-14h30, prière du Bon Larron.
Mercredi 22 février : 8h30 messe à Saint-Florent.
17h, messe au Sacré Coeur.
Jeudi 23 février : Pas de messe de7h à l’oratoire de Saint-Florent.
8h30, messe à Saint Florent.
Vendredi 24 février : messe à 8h30 à Saint-Florent.
Samedi 25 février : 10h30, chapelet à l’Hôtel-Dieu.
11h, baptême à Notre-Dame de Gabriel Stark.
11h, messe à la résidence médicalisée de la Deymarde.
18h, messe à Saint-Florent.
Int. Stéphane et Georges Bénistant, Paulette Rolandez, famille Roche et famille Rollin-Jassey.
Dimanche 26 février : PAS DE MESSE A 9h A FOURCHESVIEILLES, MAIS A 11H.
9h, messe tridentine à l’Hôtel-Dieu (dimanche de la quinquagésime).
10h30, messe à SAINT FLORENT.
Int. Jean et Julien Micolet, Sylviane et Ernest Pastor, famille Nguyen, Maguy : vivante.
11h, messe à Fourchesvieilles, SUIVIE D’UN REPAS TIRE DU SAC.
11h, messe à Caderousse.
15h, LOTO PAROISSIAL A L’ESPACE DAUDET.
Obsèques du lundi 13 février au vendredi 17 février
René Meunier, Fernand Bertet, Laura Bennassar, Marie-Louise Detrie, Caroline Geyer
MESSE DE 10H30 LE DIMANCHE. Le temps se radoucit. Tant mieux ! Mais le froid est le même dans la cathédrale. Ainsi, cette messe continue à avoir lieu à Saint-Florent les dimanches 19 février et 26 février. Normalement, on réintégrera la cathédrale le premier dimanche de carême, le 5 mars.
Le Secours Catholique propose des vacances à très bas prix aux personnes les plus défavorisées. Par exemple une semaine du 8 au 14 avril en pension complète en Haute-Savoie avec de nombreuses activités pour 100 à 160 euros par famille. Autre exemple : une semaine pension complète cet été au bord de la mer pour 150 euros. Il est possible d’étaler le paiement. Parlez-en autour de vous. Le Secours Catholique vous aidera à monter le dossier, mais il faut commencer les démarches dès maintenant. Contactez-nous au 06 63 11 64 05. Autre proposition : les enfants de 6 à 12 ans qui ne partent jamais en vacances peuvent être accueillis dans une famille pendant deux semaines pour 30 euros.
Pour recevoir la Confirmation, il suffit d’avoir été baptisé ! Il n’y a pas d’âge. On peut avoir fait, ou non, sa Première Communion. La célébration de Confirmation pour les adultes, toujours très belle, a lieu à la vigile de Pentecôte (cette année le samedi 3 juin) à la cathédrale Notre-Dame des doms. Vous pouvez-vous inscrire dès maintenant auprès de monsieur le curé. Mais, il ne faut pas trop tarder !
Le Loto approche !
Apportez vos lots à la Permanence. Merci.